Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
ARS  Bayonne

ARS Bayonne

L' Association de la Retraite Sportive pour des loisirs sportifs adaptés aux seniors du Pays Basque et du Sud des Landes

Publié par l'Association de la retraite sportive
Publié dans : #Information

Quelques dates de l’histoire d’Espagne

LES PREMIERS TEMPS L'Espagne est peuplée dès le paléolithique. Ses premiers habitants historiquement connus sont les Ibères. À la fin du IIe millénaire, Phéniciens et Grecs fondent des comptoirs sur les côtes.

• VIe s. av. J.-C. : les Celtes fusionnent avec les Ibères pour former les Celtibères.

• IIIe - IIe s. av. J.-C. : enjeu des guerres puniques, l'Espagne est sous la domination de Carthage (à l'est du pays) puis de Rome (201 av. J.-C.). 19 av. J.-C. : elle est totalement soumise par Rome.

• Ve s. apr. J.-C. : les Vandales envahissent le pays.

• 412 : Les Wisigoths pénètrent en Espagne. Ils y établissent une monarchie brillante, catholique à partir du roi Reccared Ier (587).

AL ANDALUS : Espagne musulmane

-711 : début de la conquête arabe.

-756 : l'émirat omeyyade de Cordoue se déclare indépendant. Califat en 929, il se maintient jusqu'en 1031.

La RECONQUISTA : le royaume des Chrétiens -1031 :Son émiettement favorise ensuite la Reconquista (Reconquête) depuis le Nord, où subsistaient des États chrétiens (Castille, León, Aragon…).

-1085 : prise de Tolède par Alphonse VI.

– 1212 : les Arabes sont vaincus à Las Navas de Tolosa.

– 1248 : prise de Séville par Ferdinand III. Les musulmans refoulés dans le Sud sont réduits au royaume de Grenade.

–1492 : Les musulmans de Grenade en sont chassés par les « Rois Catholiques », Ferdinand d'Aragon et Isabelle de Castille, mariés en 1469.

L’AGE D’OR XVIe s. outre ses conquêtes coloniales d'Amérique, Charles Ier (1516 - 1556), devenu l'empereur Charles Quint en 1519, incorpore à ses domaines les territoires autrichiens des Habsbourg. Philippe II (1556 - 1598) hérite du Portugal (1580), et son règne inaugure le « Siècle d'or » des arts et des lettres. Mais la défaite de l'Invincible Armada (1588) contre l'Angleterre prélude au déclin.

LE DECLIN

□ 1640 : le Portugal se détache de l'Espagne.

□ 1700 : l'extinction de la maison de Habsbourg permet l'avènement de Philippe V de Bourbon, petit-fils de Louis XIV : c'est la guerre de la Succession d'Espagne (1701 - 1714).

□ 1759 - 1788 : Charles III, despote éclairé, s'efforce de redresser le pays.

□ 1808 : Napoléon Ier impose comme roi son frère Joseph. Une émeute sanglante (Dos de Mayo, 2 mai) puis une répression (Tres de Mayo) marquent le début de la guerre d'indépendance. 1814 : les Bourbons sont restaurés.

□ 1814 - 1833 : Ferdinand VII, aidé par l'intervention française en 1823, établit une monarchie absolue et perd les colonies d'Amérique.

Des guerres fratricides ■ 1833 - 1868 : la reine Isabelle II doit lutter contre les carlistes, partisans de son oncle don Carlos, et est finalement renversée. 1874 : retour des Bourbons après une éphémère république. Alphonse XII (1874 - 1885) est proclamé roi.

■ 1885 - 1931 : la régence de Marie-Christine (jusqu'en 1902) puis le règne d'Alphonse XIII sont marqués par des troubles. Au terme de la guerre contre les États-Unis (1898), l'Espagne perd Cuba, les Philippines et Porto Rico. À l'intérieur du pays, anarchie et mouvements nationalistes (basque, catalan) se développent.

■ 1923 - 1930 : Primo de Rivera met en place une première dictature.

■ 1931 : après la victoire républicaine aux élections, Alphonse XIII quitte l'Espagne et la république est proclamée.

■ 1936 : en février, le Front populaire gagne les élections. En juillet, le soulèvement du général Franco marque le début de la guerre civile.

Le régime franquiste 1939 - 1975 : Franco, « caudillo », chef d'État à vie, gouverne avec un parti unique et organise un État autoritaire. Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'Espagne, favorable à l'Axe, reste en position de non-belligérance.

1947 : la loi de succession réaffirme le principe de la monarchie.

1955 : l'Espagne entre à l'ONU. Elle connaît, dès la fin des années 1960, une modernisation économique rapide.

1969 : Franco choisit Juan Carlos comme successeur.

L'Espagne démocratique 1975 : Franco meurt. Juan Carlos Ier devient roi d'Espagne. Il entreprend la démocratisation du régime, aidé par le gouvernement centriste d'Adolfo Suárez (1976 - 1981).

...................................................................................................................................................

Quelques définitions rapides peut-être oubliées

Les Mozarabes désignent dans l’Espagne du Moyen Âge, les chrétiens établis dans l’émirat de Cordoue et les royaumes musulmans qui lui succèdent.

Arabophones pour la plupart, ils sont à l’origine de nombreux échanges culturels entre le monde islamique et la chrétienneté et inventent un art original : l’art mozarabe.

L’art mozarabe mêlé d’influences wisigothiques est caractérisé par un style islamique appliqué à des thèmes chrétiens. Les influences de l'art des musulmans se ressentent particulièrement dans l'utilisation des entrelacs végétaux, taillés dans le stuc pour décorer une architecture, par exemple.

Les Mudéjars sont des musulmans devenus sujets des royaumes chrétiens de Léon castille Aragon lors de la Reconquista.

Disposant d’un statut particulier, les mudéjars formèrent des ilots de l’Islam jusqu’à ce que placés par les autorités chrétiennes devant l’alternative de la conversion ou de l’exil, beaucoup partirent.

En architecture, les mudéjars utilisèrent leurs propres techniques (arcs outrepassés, arcatures aveugles, clochers en forme de minarets) et leur propre ornementation : arabesques, plafonds à caissons (artesonados) avec marqueterie. Appliqués à des édifices romans, surtout gothiques et même Renaissance, ces éléments produisirent un style hybride d'un grand intérêt. Ses caractéristiques principales sont l'arc en fer-à-cheval, l'utilisation de briques, la décoration en plâtre ciselé polychrome (yeserias) et en céramique (azulejos). C'est l'utilisation de techniques de l'art apportées par les musulmans pour des édifices construits par des chrétiens.

Les Mudéjars contribuèrent à la construction de nombreux édifices chrétiens, juifs religieux ou civils.

Ils apportèrent leurs techniques, leurs matériaux, leurs traditions architecturales et ornementales :

Il y a une architecture : roman –mudéjar : ex à Sahagun : églises San Tirso et de la Pérégrina

Gothico-mudéjar, en brique ou en pierre ex plusieurs églises à Cordoue et cathédrale de Tarazona

Judéo-mudéjar ex à Cordoue, la synagogue.

Les Morisques sont des communautés musulmanes assez importantes de nouveaux convertis (de force) au catholicisme qui se sont maintenues en Espagne avant de disparaitre totalement à la suite de l’édit d’expulsion de 1609.

Certains Morisques trouvèrent refuge en France, même si la majorité repartit ensuite pour le Maghreb ; les autres restèrent et se fondirent peu à peu dans la population locale.

Henri IV rendit le 22 février 1610 une ordonnance permettant de demeurer dans le royaume à ceux qui « voulaient faire profession de la religion catholique pourvu qu'ils s'établissent au-delà de la Garonne et de la Dordogne ».

Marie de Médicis ordonna qu'on les expulse ; cependant un petit nombre d'entre eux est restés dans le Béarn et à Bayonne notamment avec le consentement des magistrats municipaux. Des documents et des textes prouvent que de très peu de Morisques s'établirent en France. Ainsi par exemple, deux familles de potiers s'installent à Biarritz, les Dalbarade et Silhouette, dont les fours fonctionnaient encore en 1838. Voltaire a évoqué l'établissement de ces familles morisques dans son   « Essai sur les mœurs ».

Ordre des cisterciens : branche réformée des Bénédictins dont l’origine remonte à l’abbaye de Citeaux (Robert de Molesme en 1098). L’influence de cet ordre a été très important au XII° siècle.