Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ARS  Bayonne

ARS Bayonne

L' Association de la Retraite Sportive pour des loisirs sportifs adaptés aux seniors du Pays Basque et du Sud des Landes

Publié par l'Association de la retraite sportive
A la Cathédrale Sainte Marie, entre 1873 et 1896, Steinheil orna les sept chapelles et peignit, en s’inspirant d’un style du XIII-XIVème siècle, les Saint Apôtres qui ont retrouvé aujourd’hui la lumière d’un rêve néo-gothique.
A la Cathédrale Sainte Marie, entre 1873 et 1896, Steinheil orna les sept chapelles et peignit, en s’inspirant d’un style du XIII-XIVème siècle, les Saint Apôtres qui ont retrouvé aujourd’hui la lumière d’un rêve néo-gothique.
A la Cathédrale Sainte Marie, entre 1873 et 1896, Steinheil orna les sept chapelles et peignit, en s’inspirant d’un style du XIII-XIVème siècle, les Saint Apôtres qui ont retrouvé aujourd’hui la lumière d’un rêve néo-gothique.
A la Cathédrale Sainte Marie, entre 1873 et 1896, Steinheil orna les sept chapelles et peignit, en s’inspirant d’un style du XIII-XIVème siècle, les Saint Apôtres qui ont retrouvé aujourd’hui la lumière d’un rêve néo-gothique.
A la Cathédrale Sainte Marie, entre 1873 et 1896, Steinheil orna les sept chapelles et peignit, en s’inspirant d’un style du XIII-XIVème siècle, les Saint Apôtres qui ont retrouvé aujourd’hui la lumière d’un rêve néo-gothique.
A la Cathédrale Sainte Marie, entre 1873 et 1896, Steinheil orna les sept chapelles et peignit, en s’inspirant d’un style du XIII-XIVème siècle, les Saint Apôtres qui ont retrouvé aujourd’hui la lumière d’un rêve néo-gothique.
A la Cathédrale Sainte Marie, entre 1873 et 1896, Steinheil orna les sept chapelles et peignit, en s’inspirant d’un style du XIII-XIVème siècle, les Saint Apôtres qui ont retrouvé aujourd’hui la lumière d’un rêve néo-gothique.

A la Cathédrale Sainte Marie, entre 1873 et 1896, Steinheil orna les sept chapelles et peignit, en s’inspirant d’un style du XIII-XIVème siècle, les Saint Apôtres qui ont retrouvé aujourd’hui la lumière d’un rêve néo-gothique.