Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
JCA  Bayonne

JCA Bayonne

Journal d'humeur d'un randonneur bayonnais

Publié le par JCA

 

 

 

 

 

 

    Détails 

----------------------------------
ESPELETTE
La Fête du piment bat son plein ce week-end, avec une météo correcte pour une magnifique journée d'ouverture, ce samedi 29 octobre. En fin de matinée, on dénombrait déjà quelque 9 000 visiteurs. Et ce dimanche, en cette période de vacances et de week-end de la Toussaint, il se pourrait que la jauge approche les 32 000.
Les organisateurs sont ravis, les stands rivalisent d'originalité et la fête bénéficiera d'une belle mise en lumière grâce au reportage réalisé par TF1.

Quartier Xerrenda, la ferme Ithurrartia a même fait le déplacement avec quelques animaux - ânes, chèvres et pottok - en plus de sa dernière production de piment d'Espelette AOP.
Le syndicat du piment propose toute sorte d'animations pour petits et grands.

Un service de navettes à 2 euros par trajet est mis en place au départ de Larressore, Saint-Pée sur-Nivelle, du golf de Souraïde, du camping d'Espelette, de la gare routière de Cambo-les-Bains ou de la ferme Erreka, route Itxas sou. Une aire de stationnement est prévue à la zone Errobi, à Itxassou, pour les camping-cars.

Une ferveur partagée par le village entier,
malgré les complications pour stationner.
 Ce dimanche à 10 heures, une messe solennelle, avec la chorale d'Espelette et la batterie-fanfare Ezpeletarrak, lancera les festivités du jour, avant la bénédiction des piments. Une heure plus tard, défileront les confréries dans les rues du village.

 

À midi, se tiendra une cérémonie d'intronisation au château, avec des personnaltés locales venues du monde sportif, culinaire, agricole mais aussi de la beauté, en présence de miss Côte basque.
 

----------------------------
BAYONNE
Vieillir le plus longtemps possible chez soi,
c'est le souhait de la plupart des Français.
C'est même devenu une priorité après les récents scandales
qui ont secoué les Ehpad. Mais pour permettre le maintien à domicile
le plus longtemps possible, il faut faire les bons choix.
Aménagement du logement, aides à la vie quotidienne, téléassistance :
quelles sont les clés pour bien vieillir chez soi ?
Peut-on se passer de la maison de retraite jusqu'au bout ? Et combien coûte vraiment le maintien à domicile ? Le documentaire réalisé par Magali Cotard est suivi d'un débat animé par Marina Carrère d'Encausse.

https://www.france.tv/france-5/enquete-de-sante/4034332-vieillir-chez-soi-le-meilleur-choix.html

( diffusé le 13/09/22 à 21h01  disponible jusqu'au 20/03/23 )

----------------------------

Un manifeste original
pour la liberté des « vieux » 

Psychanalyste, anthropologue et concernée par le sujet,
Geneviève Delaisi de Parseval s'intéresse au vieillissement.
Dissipons tout de suite un doute, ce livre n'a rien, mais alors rien du tout, d'un manuel de recettes pour vieillir en pleine forme. C'est un essai, écrit par une psychanalyste, anthro-pologue, spécialiste de la filiation et de la parentalité, auteure d'ouvrages reconnus sur ces sujets.
C'est en partant de son cas personnel, celui d'une femme de 82 ans, qu'elle explore le vieillissement.
Les « vieux » - oui, le mot ne lui fait pas peur et n'a rien pour elle d'une injure- sont les mieux placés, proclame-t elle pour chambouler la vision étriquée dans laquelle on essaie de les enfermer. 
Jamais une société dans l'histoire du monde n'a connu des rangs de gens âgés aussi nombreux et actifs. Jamais on n'a vieilli de cette manière, et pourtant, chacun à sa manière. Car, s'appuyant sur sa pratique clinique comme sur les textes philosophiques, psychanalytiques qui l'ont nourrie, estime qu'on reste fidèle dans son arrière-saison à ce qu'on a été.
« L'Art d'accommoder la vieillesse », éd. Odile Jacob.

Samedi 29 octobre

----------------------------

53e FÊTE DU PIMENT D'ESPELETTE
Beñat Olaizola, 73 ans et figure emblématique d'Espelette, a été choisi pour incarner Monsieur Piment.
Il a vu son village natal se façonner au fil du temps, le piment d'Espelette gagnant peu à peu ses lettres de noblesse. Né sur l'artère commerçante du village, il habitait une maison qui abritait une des épiceries de la cité.
À l'époque, le piment est peu connu. Lorsqu'il commence à cultiver l'épice chez lui, il n'a que 19 ans. Marié à 23 ans à Marie-Jeanne, il développe la production de piment et l'élevage de brebis laitières, en parallèle de son métier de maçon.
Le biper gorri fait aujourd'hui vivre de nombreuses familles dans la zone de l'AOP. « Au départ, on avait 2 000 à 3 000 pieds, à la fin, c'était 20 000 pieds. Avec l'AOC, on a été aidés. Les restaurateurs, les élus, l'administration, tout le monde s'y est mis ».

AUJOURD'HUI :
12 h, dégustation à l'atelier de cordage au syndicat du piment d'Espelette (SPE). 
15 h 30: danses basques avec Ezpela au fronton.. 
16 h: goûter gourmand à l'atelier de cordage au SPE.
17 h 30 concert avec le choeur d'hommes Ezpeletan Kantuz à l'église Saint-Etienne.
20 h: diner populaire avec animation, servi sous les halles du marché couvert. Réservation  à partir de midi.
DEMAIN :
10 h, messe avec la chorale d'Espelette et la batterie-fanfare Ezpeletarrak, bénédiction des piments. 
11 h: défilé des confréries dans les rues. 
12 h: cérémonie d'intronisation. 
12 h 30: apéritif repas dans tous les bars-restaurants de la ville. 
13 h: repas de gala pour les confréries. 
15 h 30 spectacle des Makilaris au fronton.
 

Vendredi 28 octobre

SERVICES

Essor des résidences seniors
Plus sécurisantes qu'un maintien à domicile, plus autonomes qu'un Ehpad, les résidences seniors avec services sont en pleine expansion, alors que la part des plus de 60 ans ne cesse d'augmenter.

Le programme Amatiga, dans le quartier des Cinq Cantons à Anglet, proposera 69 logements meublés. Cette résidence vise un public de seniors pour la location et d'investisseurs pour la vente. En effet, tous les logements sont vendus selon le dispositif de location meublée non professionnelle (LMNP), ou loi Censi Bouvard, qui offre aux investisseurs des réductions d'impôts sur le revenu pendant neuf ans et une récupération de la TVA
Des espaces communs et les animations de la conciergerie contribuent à rompre la solitude....

Pour  l'Agora à Ondres, vente des 72 logements seniors en accession à la propriété ou investissement Pinel. Un prestataire de services à la personne y propose des services inclus dans les charges ou à la carte (portage de repas, aide ménagère). Mais ce qui distingue cette résidence d'un programme classique, c'est la présence d'un animateur coordonnateur, payé par la copropriété, pour proposer des animations dans la salle commune avec terrasse.
 Les loyers des appartements, soumis aux règles du Pinel, sont majorés de 50 euros pour ces services, ce qui rend la résidence à accessible à plus de retraités.

 L'Office 64 de l'habitat a été le premier à créer une résidence seniors sociale: 
Petit désir à Anglet. Inaugurée en 2020, cette résidence de 34 logements vise avant tout à lutter contre l'isolement des personnes âgées autonomes, avec des appartements ergonomiques et équipés de domotique, proposés à des tarifs sociaux ( à partir de 240 euros pour un T2 ).
Des espaces communs ( terrasses, salle de convivialité ) et les animations de la conciergerie
contribuent à rompre la solitude.
 
Plusieurs projets ont vu le jour, à Banca, à Mouguerre et à Arberas. De nombreuses communes veulent développer d'autres projets et le Département va  accompagner  le fonctionnement et l'animation de ces résidences, confirme le directeur général de l'Office 64 de l'habitat.
Habitat Sud Atlantic est aussi à la manoeuvre.

Après avoir livré cette année une résidence seniors de 20 logements à Villefranque, le bailleur de la Communauté Pays basque porte deux autres projets de résidences seniors sociales à Bayonne : une résidence de 13 logements rue Maubec et une autre de 21 logements près de l'Ehpad Marie Caudron.

HSA étudie aussi un programme identique à Tosse, qui devrait être lancé en 2023.

 ----------------------------------

 

----------------------------------
COVID
C'est l'alerte de l'agence européenne du médicament (EMA) : une nouvelle vague arrivera dans les prochaines semaines. C'est ce qu'a annoncé Marco Cavaleri, responsable de la stratégie en matière de vaccins à l'EMA lors d'une conférence de presse virtuelle.

BQ.1.1 majoritaire entre mi-novembre et décembre.
Marco Cavaleri a justifié son inquiétude par la progression du sous-variant BQ.1.1 dans « au moins cinq pays d'Europe ». Il estime que BQ.1.1 pourrait devenir la souche dominante entre la mi-novembre et le mois de décembre. Or, ce sous-variant échappe à l'immunité acquise par vaccination ou par infection. Il risque de provoquer une vague d'ampleur en termes de nouveaux cas.

Le virus mute plus vite que les vaccins
Les mutations du virus du Covid sont plus rapides « que nous ne pouvons adapter les vaccin », a reconnu Marco Cavaleri lors de cette conférence de presse. Sans compter que cet hiver, le virus de la grippe est aussi attendu.

Double vaccination préconisée
Santé publique France recommande la double vaccination covid/grippe « aux personnes de plus de 60 ans, aux femmes enceintes et aux personnes présentant des comorbidités ou des affections sous-jacentes ».
----------------------------------

Commenter cet article